/ Les témoignages et interviews

Interview d'Eugénie Di Leone Sentullo, praticienne en hypnose du réseau Médoucine

Avec Médoucine, j'ai vu un réel avant / après.

Cette semaine, c'est Eugénie Di Leone Sentullo qui s'est prêtée au jeu de l'interview aux côtés de Médoucine.

C'est au travers de son ancienne profession qu'Eugénie découvre l'hypnose, pratiquée par l'un de ses clients à l'époque. Une révélation dit-elle.

Eugénie se forme alors pour devenir praticienne en hypnose avant de s'installer en cabinet à Lyon.

Désormais pleinement épanouie dans son métier, elle partage dans cette interview ses motivations du quotidien, ses conseils pour booster sa visibilité de praticien, ainsi que son avis sur le réseau Médoucine.

Découvrez la vidéo :

En résumé...

Bonjour 😊 , pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Bonjour, je m'appelle Eugénie Di Leone Sentullo et j'exerce le métier de Maitre praticienne en Hypnose.
Cela fait maintenant 2 ans que je fais ce métier. C'est une reconversion professionnelle, je dirais même une vocation. A la base, je travaillais dans les métiers du web, dans le marketing et en parallèle j'ai toujours eu une attirance pour la médecine alternative. C'est comme ça que je soigne mon corps et aussi l'esprit !
Cet attrait pour l'hypnose, c'est mon premier formateur qui me l'a transmis. Un véritable passionné d'hypnose, un de mes clients à la base. Je me suis intéressée à sa pratique afin de lui proposer une offre marketing adaptée et j'ai été comblée. Quelques mois après, j'ai tout plaqué et je me suis lancée.
J'ai d'abord pris un cabinet partagé et puis, petit à petit, je me suis formée à l'hypnose Ericksonienne et complété mon approche en me formant continuellement...
J'ai aujourd'hui mon propre espace à Lyon, que je partage avec deux kinés.

D’où vient cette envie de vous former en tant que praticien ?

Mon métier ne me plaisait plus.
Je me cherchais, je savais au fond de moi que ce n'était pas ce que je voulais faire de ma vie, je voulais me tourner vers les autres, les accompagner, les aider, retrouver de l'humain surtout dans les échanges. J'étais en quête d'authenticité.
Cette première rencontre avec un praticien en hypnose a été une révélation, c'est devenu un mentor, on peut le dire. Et c'est comme si d'un coup, tout devenait limpide. J'ai trouvé ce que je voulais faire et j'ai tout mis en place pour y arriver.

Combien de rendez-vous avez-vous environ par mois ?

40

Comment avez-vous obtenu vos premiers clients ?

Quand j'ai démarré mon activité, j'étais dans un cabinet pluridisciplinaire avec une kiné, une naturopathe et une praticienne en médecine chinoise. Nous avons fait une communication commune, des ateliers découvertes de nos pratiques, une soirée d'inauguration du cabinet.
En parallèle, mon site web était créé et j'étais sur une autre plateforme qui m'apportait un peu de visibilité. Le tout cumulé m'a permis de rencontrer mes premiers clients.
Aujourd'hui, je vois vraiment une différence. Tous ces efforts ont porté leurs fruits mais depuis que je suis sur Médoucine, que je propose plus de créneaux horaires, il y a un réel avant / après.

Continuez-vous à vous former ? Quelle formation faites-vous en parallèle ?

Oui je continue à me former ! J'adore ça, car c'est à chaque fois de belles rencontres, un travail profond sur soi et de nouvelles pistes pour accompagner les clients.
La dernière en date est une initiation à la psychogénéalogie et je réfléchis à me former pour accompagner les enfants.

Quelles seraient vos trois motivations qui vous donnent envie de pratiquer ?

Ma première motivation serait le bien être de mes clients, les voir plus épanouis, la réussite de leur objectif.
Ensuite, ce serait les échanges et la confiance que mes clients m'accordent au fil des séances.
Enfin, je dirais la sensation de pouvoir apporter aux autres une forme de bien être.

"La solitude du thérapeute entrepreneur", qu'en pensez-vous ?

Je ne la connais pas !
Je vois tout le temps du monde au travers de mes formations, du réseau que je me suis construit dans ce milieu, de mes collègues avec qui je partage les locaux.
Je fais également partie d'une association de femmes entrepreneurs : Bouge ta boîte. On se voit toutes les 2 semaines pour échanger sur des problématiques que nous rencontrons dans notre quotidien et pour nous rebooster !
C'était une condition quand je me suis lancée. Etre bien entourée et garder le contact.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans votre activité de praticien ?

Ne pas se laisser envahir par les émotions lorsque l'on a une personne en face de nous qui témoigne d'un événement que l'on a également vécu.
Avoir le recul nécessaire pour l'accompagner au mieux. Jongler avec nos états d'âmes pour que ça n'ait pas d'impact sur les séances et les clients.

Si vous deviez donner une leçon à un praticien, apprise durant votre parcours, quelle serait-elle ?

Bien s'entourer, croire en ses capacités, se faire confiance et surtout persévérer quoi qu'il arrive !

Quels sont vos objectifs pour ces prochains mois ?

Etre à l'écoute de mes intuitions, de mon corps et ne pas trop en faire, car un bébé est en route ! Donc prendre soin de moi pour pouvoir prendre soin des autres et les accompagner au travers de ma pratique !

Êtes-vous content du réseau ? Pourquoi ?

Je suis très satisfaite du réseau Médoucine.
Comme dit précédemment, j'ai vu un avant / après au niveau de ma visibilité sur le web.
Le service technique est hyper réactif.
La pluralité des services proposés permet d'accroître sa visibilité, que ce soit au travers de cette interview ou même des différentes campagnes proposées comme le premier rendez-vous gratuit pour les étudiants ou le soutien aux soignants.
Pour en avoir discuté avec mes clients, ils ne se sont pas sentis obligés de donner un avis après une séance sur Médoucine, ils l'ont fait naturellement !

Quel service préférez-vous chez Medoucine ? Pourquoi ?

La plateforme de réservation en elle-même est à la fois simple et intuitive, que ce soit côté clients pour la prise de rendez-vous, que pour moi pour la gestion de mon profil et de mon planning.

Aviez-vous déjà utilisé un outil / une plateforme tel que Medoucine auparavant ? Si c'est le cas, pourquoi avoir changé pour Medoucine ?

J'étais chez Doctolib avant. J'ai changé car cette plateforme ne me correspondait pas, je ne me trouvais pas à ma place, et j'avais l'impression de payer uniquement sa notoriété alors que derrière je n'avais pas forcément la visibilité attendue, ni la multitude de services que peut offrir Médoucine.
Avec Médoucine, je me sens à ma place en tant que praticienne en médecine douce et les services proposés correspondent en tout point à mes attentes. Certes c'est un investissement, mais je ne regrette pas une seule seconde d'avoir changé.

Si vous deviez recommander Medoucine à un praticien qui hésite, que lui diriez-vous ?

Que c'est un investissement nécessaire et rentable et que moi j'en suis satisfaite ! C'est un réseau sérieux, bien développé, à l'écoute. J'étais spécialisée en référencement avant de devenir praticienne en hypnose. Toutes les actions marketing mises en œuvre par Médoucine, la communication externe, les articles, les avis clients, les fiches praticiens bien étoffées... font parties de la checklist Google pour accroître sa visibilité et notoriété.

Nous remercions chaleureusement Eugénie d'avoir partagé son expérience, ses conseils et son avis sur Médoucine au travers de cette interview.

Retrouvez Eugénie sur son profil Médoucine, ainsi que sur son site Internet.

Si vous aussi, vous souhaitez rejoindre le réseau des praticiens certifiés en médecines douces en France et développer votre activité, cliquez ici.