/ Les témoignages et interviews

Interview d'Elodie Gelsomino, naturopathe du réseau Médoucine

Je conseillerais de pratiquer son activité à son image : trouver l’axe de différenciation et le valoriser.

Découvrez le parcours d'Elodie Gelsomino, naturopathe du réseau Médoucine basée à Marseille (13).

Elodie fait la rencontre de la naturopathie par le biais de son parcours personnel.

Les bienfaits que cette pratique lui ont apporté, couplés à son tempérament décidément tourné vers l'humain, l'ont convaincue de se lancer en tant que naturopathe.

Adoptant une posture de communication très active, Elodie partage au travers de cette interview sa stratégie sur les réseaux sociaux et les opportunités générées par ces plateformes. Elle évoque également l'importance des échanges professionnels à ses yeux, et son avis sur Médoucine alors qu'elle fête sa première année au sein du réseau.

Découvrez la vidéo :

En résumé...

Bonjour Elodie 😊, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

J’ai travaillé pendant 10 ans dans le secteur de la beauté côté marketing. Je ne trouvais plus de sens dans mon métier, mon corps a commencé à exprimer ce mal être. C’est à ce moment que j’ai découvert la naturopathie.
Cette rencontre a été une évidence et j’ai décidé de devenir naturopathe, un magnifique métier que j’exerce.

D’où vient cette envie de vous former en tant que praticien ?

Lorsque j'ai rencontré des problématiques de santé et me suis tournée vers la naturopathie, j'ai découvert tous ses bienfaits.
En parallèle, j'ai fait un bilan de compétences. J'ai constaté que j'avais une réelle envie de partager, de contacts humains. Au fil des séances, la naturopathie s'est ainsi imposée comme une évidence.

Comment avez-vous obtenu vos premiers clients ?

Plusieurs facteurs ont contribué à m'apporter mes premiers clients.
Le fait d'être installée dans un cabinet pluridisciplinaire a favorisé le bouche-à-oreille.
Les réseaux sociaux ont aussi joué un rôle important, car j'ai réalisé des conférences solidaires online sur la naturopathie lors du premier confinement.
Quand le confinement s'est assoupli, j'ai pu commencer à me faire connaître auprès des commerçants du quartier.
L'atout majeur qui m'a aussi beaucoup aidée est Médoucine.

Comment communiquez-vous via les réseaux sociaux ?

Je définis les thématiques de mon contenu selon les saisons et l'actualité.
Les réseaux sociaux m'ont permis de rencontrer une influenceuse également thérapeute. Désormais, nous envisageons de faire des ateliers ensemble. C'est l'avantage des réseaux sociaux : rencontrer de nouvelles personnes et créer des opportunités.

Que faites-vous pour garder le lien avec vos clients ?

Je prends des nouvelles en les appelant directement, mais j’envisage aussi de créer une newsletter.

Avez-vous une autre activité ? Si oui, comment gérez-vous les deux ?

Je fais aussi du conseil en communication et stratégie marketing pour des sites de santé. J’ai des jours dédiés dans la semaine à cette activité.

Continuez-vous à vous former ? Quelle formation faites-vous en parallèle ?

Oui. Je réalise une formation phytothérapie de la femme et en juin ce sera une formation de gynécologie et psychologie avec Daniele Flaumenbaum.

Pour vous, le réseau professionnel est-il important ?

Oui, très important. J'ai gardé contact avec les personnes avec lesquelles j'ai fait mes études de naturopathie et nous échangeons sur nos pratiques.
J'entretiens des liens avec des thérapeutes au travers du cabinet pluridisciplinaire, mais aussi avec un pharmacien également phytothérapeute.
Pour moi, cela est indispensable et permet d'enrichir nos pratiques.

Si vous deviez donner une leçon à un praticien, apprise durant votre parcours, quelle serait-elle ?

Se faire confiance, oser.

Quels sont vos objectifs pour ces prochains mois ?

Pour les mois à venir, je souhaite développer des cercles de femmes, écrire un livre et travailler davantage la communication.

Quel serait votre dernier conseil pour un praticien en médecines complémentaires qui essaye de développer son activité ?

Je conseillerais de pratiquer son activité à son image : trouver l’axe de différenciation et le valoriser.

Êtes-vous contente du réseau ? Pourquoi ?

J'ai souscrit à Médoucine il y a un an et je suis très heureuse de ce réseau qui apporte beaucoup de soutien aux thérapeutes.
Ce que je trouve formidable c'est que Médoucine n'offre pas juste un agenda, mais aussi des contenus, une notion de communauté et d'entraide, des outils au travers de webinaires...
Les avis que les clients peuvent laisser une fois la consultation passée sont très importants : il s'agit d'un tremplin pour le thérapeute. Je communique par la suite sur ces avis en les partageant sur les réseaux sociaux, ce qui permet de se faire connaître. Je trouve qu'il n'y a rien de mieux que d'avoir les mots des personnes accompagnées pour décrire l'accompagnement.

Quel service préférez-vous chez Médoucine ? Pourquoi ?

L'agenda et les avis qui permettent de s’organiser et de booster la visibilité.

Aviez-vous déjà utilisé un outil / une plateforme tel que Médoucine auparavant ? Si c'est le cas, pourquoi avoir changé pour Medoucine ?

Auparavant, j'étais sur une autre plateforme qui était très commerciale. Il n'y avait pas de service, il était très difficile de joindre son conseiller et le coût était élevé.
Avec Médoucine, je me suis sentie accompagnée : un photographe vient prendre des photos du cabinet, une rédactrice nous aide à rédiger notre profil. C'est important car lorsqu'on se lance, il y a tellement de choses à mettre en place que cela permet d'alléger le travail en obtenant un résultat professionnel.

Que diriez-vous à un praticien qui hésite à se lancer avec Médoucine ?

Je lui dirais que pour avoir testé plusieurs plateformes de rendez-vous, Médoucine une très bonne plateforme avec une équipe humaine qui est là quand on en a besoin.
Je lui dirais aussi que ça lui rapportera de la visibilité, facilitera la prise de rendez-vous et qu'il trouvera chez Médoucine beaucoup de ressources.
Enfin, je lui dirais qu'au travers de la sélection qui est opérée, cela nous apporte de la légitimité.

Un grand merci à Elodie d'avoir partagé son parcours de thérapeute à l'occasion de cette interview !

Retrouvez Elodie sur son profil Médoucine, son site internet et son profil Instagram.

Si vous aussi, vous souhaitez rejoindre le réseau des praticiens certifiés en médecines douces en France et développer votre activité, cliquez ici.