/ Les témoignages et interviews

Interview de Vanessa Wenger, naturopathe du réseau Medoucine

Aujourd'hui, nous explorons le parcours de Vanessa Wenger, naturopathe du réseau Medoucine récemment installée dans la région nantaise.

Débutant sa carrière dans le secteur de l'immobilier, Vanessa a par la suite trouvé sa voie dans la naturopathie.

Découvrez ci-dessous les actions qu'elle a mises en place afin de se faire connaître, ses conseils pour développer son activité de thérapeute et son avis sur le réseau Medoucine.

Découvrez la vidéo :

En résumé...

Bonjour Vanessa 😊, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Je m'appelle Vanessa, j'ai 34 ans et vis actuellement à la Chapelle-sur-Erdre où j'ai mon cabinet de naturopathie.
J’ai passé toute mon enfance au milieu des plantes grâce à mes parents. Une fois arrivée à l'âge adulte, j’ai du rentrer rapidement dans le monde du travail. J’ai donc choisi à l’époque le chemin de l’immobilier, secteur dans lequel j’ai exercé plusieurs métiers transverses en marketing-communication puis en tant qu’office manager où j’ai découvert les RH, la comptabilité ou encore les services généraux.
Suite à toutes ces expériences et l’arrivée de ma fille, j’ai voulu prendre soin de moi et j’ai fait la rencontre de la naturopathie. Un burnout et un licenciement plus tard, j’ai décidé de suivre un coaching qui m’a permis de trouver ma voie. En trois séances, je savais déjà ce que je voulais faire et trois mois après j’étais inscrite dans une école de naturopathie. J’ai décidé de faire une formation intensive en un an suite à laquelle je me suis installé en cabinet.

D’où vient cette envie de vous former en tant que praticien ?

J’ai toujours eu la place de la personne qui aide et qui écoute très tôt dans ma famille, puis avec mes amis.
J’aime échanger avec les autres sur leur histoire de vie et leur faire découvrir que ce qu’ils cherchent est en eux. J’ai toujours été dans l’empathie et la compréhension de ce qui fait que chacun est ce qu’il est. Je ne vois pas de mauvais comportement mais des événements qui amènent à des réactions.
J’avais aussi le besoin d’être indépendante, libre de me fixer mes objectifs, mes horaires et faire vibrer mes valeurs au travers de mon activité.

Combien de RDV avez-vous environ par mois ?

6

Comment avez-vous obtenu vos premiers clients ?

Je pense que c'est en premier lieu grâce à tout ce que j'avais mis en place avant de me lancer que j'ai pu obtenir mes premiers clients. J'ai réfléchi durant mon année en naturopathie à ce que j'allais mettre en place par la suite.
Je savais que j'allais m'installer en cabinet, j'ai donc créé ma page Facebook et Instagram ainsi que mon logo, puis mon site Internet avec l'aide de personnes extérieures.
En tant qu'autoentrepreneur, il est important de savoir demander de l'aide quand c'est nécessaire.
C'est d'abord par le biais de Facebook que j'ai commencé à avoir quelques clients.
Cela a vraiment avancé quand j'ai décidé de m'inscrire à Medoucine.
Enfin, même si cela a été compliqué pour moi au début, j'ai parlé de mon métier, annoncé avec assurance que j'étais naturopathe et ai expliqué aux personnes qui ne connaissaient pas cette pratique en quoi cela consistait.
Je pense que c'est l'ensemble de ces éléments et donc la multiplicité de ma communication qui m'a permis d'obtenir mes premiers clients.

Quel est votre meilleur canal de communication en termes de réseaux sociaux ? Avez-vous une stratégie particulière ?

Je me suis tout d'abord assurée de mettre le lien vers Medoucine sur tous mes réseaux sociaux. J'ai changé ma photo et ajouté une vidéo.
Facebook est plutôt ma vitrine : j'y partage des informations générales sur la naturopathie ainsi que des articles.
J'ai beaucoup plus d'interactions avec les personnes sur Instagram. Ce mois-ci j'ai mis en place un défi en collaboration avec une coach. Le but de cette action est d'augmenter mon nombre d'abonnés afin de me faire connaître et de faire connaître la naturopathie.
Je pense que la première chose à garder en mémoire en ce qui concerne les réseaux sociaux est de ne pas les aborder avec l'envie de trouver un client, mais d'abord de partager ce que l'on a à dire en toute authenticité. En effet, en tant que thérapeute, la personne vient nous voir pour nous et les réseaux constituent une bonne opportunité pour se dévoiler autant qu'on le souhaite.
Cela permet aussi à l'audience de se reconnaître dans certaines situations : même si je suis naturopathe cela ne veut pas dire que je mange parfaitement tous les jours et que je fais du sport régulièrement. Je fais aussi des erreurs et c'est comme cela qu'on apprend et qu'on peut partager avec les autres.

Que faites-vous pour garder le lien avec vos clients ?

En fin d'année 2020, j'ai envoyé un email à mes clients afin de les remercier d'être venus me voir durant cette première année d'activité. Je leur ai aussi proposé une réduction pour leur prochain rendez-vous par la même occasion. C'est une action qui a bien fonctionné car plusieurs personnes sont revenues vers moi et ont repris rendez-vous.
Je propose un suivi qui peut se faire par téléphone pour celles et ceux qui le désirent.
J’envoie enfin chaque mois mes factures et propose à mes clients de laisser un commentaire ou de me donner de leurs nouvelles s’il le souhaitent.

Malgré le fait que vous avez été récemment diplômée, avez-vous déjà entamé d'autres formations pour complémenter votre pratique ?

Dès que je suis sortie de l'école, j'étais déjà inscrite à d'autres formations.
En début d’année je me suis formée en PNL (la programmation neurolinguistique) et en Fleurs de Bach. J'ai suivi également de nombreux webinaires et formations à distance auprès de laboratoires pour rester informée.
Pour 2021, je me suis inscrite à une formation de 2 ans en plantes médicinales. J'ai été formée en phytothérapie et cela me permettra d'aller plus loin.

Les formations permettent également de rencontrer d'autres thérapeutes. Le réseau de professionnel constitue-t-il un élément important à vos yeux ?

Pour moi, le réseau est primordial. Je suis récemment arrivée dans une région où je ne connaissais que très peu de personnes.
En effet, la formation est un très bon moyen de rencontrer d'autres thérapeutes, puis de rester en contact. Des symbioses se font et cela permet de créer des événements et des ateliers ensemble.
En arrivant dans l'Ouest de la France, j'ai immédiatement rejoint le réseau Femmes de Bretagne car celui-ci propose des réunions entre femmes entrepreneures. Je me suis également intéressée à d'autres réseaux d'entrepreneurs et d'indépendants.
Il y a bien sûr aussi Medoucine qui constitue une de mes bases. Grâce à Medoucine qui est force de proposition, j'ai pu participer à un salon du bien-être. Cela a été formidable pour ma communication et m'a permis de rencontrer des personnes dans un autre contexte.

Quelles seraient vos trois motivations qui vous donnent envie de pratiquer ?

Mes trois motivations seraient en premier lieu de partager, puis l'indépendance que mon métier m'apporte car je choisis avec qui je souhaite travailler, et enfin la passion de prendre soin de soi au naturel.

Si vous deviez donner une leçon à un praticien, apprise durant votre parcours, quelle serait-elle ?

Je conseillerais de bien réfléchir au lieu où l'on souhaite s'installer car il s'agit de la première chose que voit le client. Bien choisir son lieu d'exercice est donc primordial, autant par l'environnement et l'ambiance que par la localisation.
Je noterai aussi que toutes les graines que vous semez sont importantes. Je conseillerais de parler de ce qui nous passionne dans notre métier à un maximum de personnes.

Quels sont vos objectifs pour ces prochains mois ?

Je souhaite augmenter le nombre de mes clients à une dizaine mais aussi proposer des ateliers et des rencontres.
Je désire être plus présente sur Instagram et proposer des lives.
Continuer à me former me semble également important afin de pouvoir accompagner toujours mieux mes clients.
Enfin, un des mes objectifs pour 2021 est tout simplement de continuer à profiter de ce que j'aime faire.

Êtes-vous contente du réseau Medoucine ? Pourquoi ?

Oui car cela m’a permis d’avoir une bonne vitrine pour mes clients dès le départ.
C’est très pratique pour mon agenda et ma prise de rendez-vous.
J'apprécie la vérification des diplômes qui est faite, tout le monde ne peut pas s'inscrire : il y a une sélection en amont. Il s'agit d'un gage de qualité pour les personnes qui prennent rendez-vous.
On m’a également fait pas mal de propositions : d’article, participation à un salon, mes photos réalisées par un professionnel, et une aide à la rédaction de ma page.

Si vous deviez recommander Medoucine à un praticien qui hésite, que lui diriez-vous ?

Ils sont sérieux et proches des thérapeutes. Ce n’est pas une simple plateforme commerciale : il y a de l’humain.

Nous remercions chaleureusement Vanessa de nous avoir présenté son parcours inspirant et pour tous ses conseils !

Vous pouvez la retrouver sur son profil Medoucine ici, ainsi que sur son site Internet. N'hésitez pas à suivre son actualité sur son profil Instagram.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'aventure Medoucine ou si vous avez des questions, nous vous invitons à remplir ce formulaire.